Qu’est-ce qu’une cystite ?

0
222
cystite

En réalité, une femme sur trois subit de cystite durant sa vie, et cette souffrance peut se répéter de temps en temps. Chez l’homme, cette affection est exceptionnelle, car l’urètre des femmes est plus court que celui des hommes. De ce fait, les microbes se trouvant à extérieurs de l’organisme peuvent remonter plus facilement l’urètre féminin afin de coloniser la vessie. Outre cela, l’orifice de l’urètre est très proche de l’anus et du vagin, alors que ces deux organes sont susceptibles de renfermer des bactéries tout en provoquant une cystite.

Qu’est-ce qu’une cystite ?

La cystite est rattachée à l’anatomie de la femme. C’est une pestilence urinaire se localisant au niveau de la vessie. En effet, les voies génitales et l’anus sont très proches de l’urètre féminin, et la transmission par les germes vaginaux et intestinaux s’effectue par simple voisinage, ce qui peut engendrer une cystite. Ainsi, cette dernière peut être causée par une bactérie se trouvant dans le gros intestin tout en se multipliant dans la vessie. Cela provoque de l’infection urinaire. Cette infection bénigne peut être très douloureuse. Par conséquent, dès les premières brûlures urinaires, il faut consulter votre médecin, car si l’infection urinaire n’est pas traitée, cela peut devenir une infection rénale grave, cliquez ici pour en savoir plus.

Une cystite est alors une infection chronique ou aiguë d’un organe intégrant l’appareil urinaire comme le rein, la vessie et l’urètre. Cependant, elle est plus fréquente chez la femme. En général, il y a trois types d’infection urinaire, celle qui touche l’urètre, c’est-à-dire, le conduit qui véhicule l’urine vers l’extérieur du corps, la pyélonéphrite qui affecte les reins et la cystite qui exacerbe la vessie.

Quels sont les symptômes de la cystite ?

Les signes d’une cystite risques peuvent être perceptibles le matin, car durant la nuit, les germes s’accroissent dans les urines. Dans cette période, il y a des brûlures à la miction, des envies de faire pipi fréquemment et des souffrances vésicales. De plus, certaines femmes peuvent présenter de sanie ou de sang dans les urines. Toutefois, ce ne sont que les premiers signes de la cystite. Cette dernière peut également se manifester par une réaction anormale de la vessie comme l’existence d’une tumeur ou d’un calcul.

La première stratégie pour faire face aux symptômes de cette pestilence est une cure de diurèse. Effectivement, le fait de boire beaucoup d’eau permet de diminuer la pullulation bactérienne et limite l’irritation de la vessie. Mais, si les indications sont très importantes, il est recommandé de consulter rapidement votre médecin afin d’avoir un médicament pour combattre la cystite. Cette démarche peut soulager les manifestations. Lorsque cette maladie précède une pyélonéphrite, cela peut être inhabituel. En plus, elle se manifeste chez des individus ayant des facteurs de risque comme une immunodépression ou une malformation des voies urinaires.

Comment prévenir une contagion urinaire ?

D’une manière générale, la cystite peut être causée suite à une relation sexuelle, car la pénétration peut élargir l’orifice de l’urètre. Par conséquent, les bactéries peuvent gagner la vessie. Pour traiter cette fétidité, vous devez adopter un savon au pH neutre tout en changeant régulièrement de sous-vêtements. Par ailleurs, pour que les germes responsables de cette maladie ne restent pas dans votre vessie, vous devez ingurgiter au moins 1,5 litre d’eau par jour.

Si vous êtes constipés, les matières excrémentielles restent dans le rectum tout en provoquant la pullulation microbienne. Cela peut atteindre l’urètre. Afin d’éviter ce risque, vous devez avoir une alimentation saine, abondante en fibres et réaliser des exercices physiques réguliers. En plus, vous pouvez adopter la phytothérapie et ne pas prendre des antibiotiques pour prévenir des cystites.

Quelles sont les médications naturelles contre la cystite ?

Pour combattre une cystite, vous pouvez boire un jus de cranberry, qui est connu pour ses propriétés antibactériennes. En effet, ce liquide empêche les microbes de s’accoler au système urinaire. Il existe aussi des huiles antiseptiques et décongestionnantes que vous pouvez utiliser lors d’un massage appliqué sur le bas-ventre. En pratique, vous pouvez masser le bas-ventre environ trois fois par jour. En vue de traiter une infection urinaire, vous pouvez aussi faire une cure de probiotiques, car cela restaure la flore vaginale. Une autre technique efficace consiste à stimuler un point particulier sous votre pied. Cette stratégie permet d’inciter l’énergie de la vessie pour activer rapidement la guérison.

La cystite est donc une maladie féminine. Elle apparaît chez la femme lors des premières relations sexuelles et à la ménopause, tout en étant localisée dans la vessie. Cette infection urinaire s’exprime par des afflictions vésicales et des problèmes à uriner. En ligne, vous pouvez contacter un spécialiste dans ce domaine pour obtenir plus d’informations.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici