Homéopathie et grossesse 

0
862
homéopathie femme enceinte

Se soigner durant la grossesse peut véritablement relever du parcours du combattant pour les futures mères. Un grand nombre de médicaments et autres solutions naturelles sont à proscrire au cours de ces neuf mois délicats. Fort heureusement, l’homéopathie nous vient en aide face aux petits (et aux gros) maux de la grossesse ! Cette médecine naturelle peut même s’avérer être une vraie délivrance. Voici tout ce qu’il faut savoir sur l’homéopathie durant la grossesse. 

Qu’est-ce que l’homéopathie ? 

Ce que l’on appelle « homéopathie » est une forme de médecine alternative et douce, qui mobilise le pouvoir des plantes, des minéraux et des organismes. À travers le monde, cette médecine particulière est très largement pratiquée et de nombreux Français lui font d’ores et déjà confiance. Des professionnels de santé sont formés à cette forme de médecine naturelle, et la proposent à leurs patients pour soulager les symptômes qui les gênent ou les font souffrir. Ce qui la rend si particulière, c’est qu’elle traite « le mal par le mal » grâce aux principes actifs des végétaux, mais pas que.

L’homéopathie est bien plus qu’une simple médecine végétale. Elle étudie notre environnement, notre état de santé général, nos goûts mais aussi notre mode de vie et nos antécédents pour nous soulager. Grâce à une étude globale de la patiente, l’homéopathie permet de mettre au point un traitement naturel unique et adapté à ses symptômes. Cette forme de médecine par les plantes repose donc sur différents principes et s’avère tout à fait compatible avec la grossesse. À condition de solliciter les conseils d’un professionnel de santé formé à cette pratique. 

homéopathie et grossesse

Les trois principes de l’homéopathie 

Pour fonctionner, cette forme de médecine par les plantes repose sur trois grands principes :

  • La similitude : les médicaments homéopathiques provoquent chez une personne en bonne santé des symptômes similaires à ceux qu’ils sont censés guérir chez une personne malade. On dit alors que l’homéopathie permet de soigner le mal par le mal. Par exemple, en homéopathie, les nausées sont soignées avec les principes actifs d’une plante qui peut les provoquer. 
  • L’infinitésimale : les principes actifs des plantes que l’on retrouve dans les médicaments homéopathiques sont si dilués qu’ils se retrouvent à l’état de trace dans le produit fini. Ils sont donc présents en quantités infimes.
  • La globalité : les symptômes sont certes étudiés par le médecin homéopathe, mais ils ne sont pas les seules informations prises en compte. Afin de personnaliser et d’affiner la prescription, le médecin questionne le patient sur son état général, son environnement, ses goûts, son hygiène de vie et bien d’autres choses encore. 

Grossesse : quand avoir recours à l’homéopathie ? 

L’homéopathie ne soigne pas tout, mais elle possède un éventail de possibilités qui reste intéressant. En effet, cette médecine douce a l’avantage de pouvoir traiter la plupart des maux et symptômes courants de la grossesse. Ses indications sont donc assez nombreuses et elles portent sur la majeure partie des aspects de notre santé. Au cours de la grossesse, nous sommes souvent affectées par des migraines, des coups de déprime, des nausées ainsi que des vomissements. De plus, il n’est pas rare de souffrir du stress et de l’anxiété durant ces neuf mois. L’homéopathie peut aider à soulager et à traiter l’ensemble de ces maux. Voici une liste non exhaustive des indications courantes de l’homéopathie au cours de la grossesse : 

  • Nausées ; 
  • Vomissements ;
  • Anxiété (1) ;
  • Stress ; 
  • Déprime et dépression (2) ; 
  • Maux de ventre ; 
  • Maux de tête, migraine et céphalées (3) ; 
  • Reflux gastriques ;
  • Trouble du sommeil ;
  • Masque de grossesse ; 
  • Crampes ; 
  • Maux de dos ;
  • Jambes lourdes ; 
  • Hémorroïdes ;
  • Constipation ; 
  • Envie de fumer ; 
  • Etc.  

En toute logique, il existe une solution homéopathie adaptée pour chaque symptôme et/ou mal de la grossesse. Dès que vous en ressentez le besoin, consultez un spécialiste en homéopathie afin d’obtenir un traitement naturel adapté à vos symptômes et à vous. 

homéopathie et grossesse

Les avantages de l’homéopathie 

Pourquoi avoir recours à l’homéopathie si on peut utiliser des médicaments classiques ou d’autres traitements ? Cette médecine douce présente quelques avantages considérables, notamment durant la grossesse.

Se soigner naturellement, grâce aux plantes

Durant la grossesse, peu de médicaments classiques sont autorisés aux femmes enceintes. Il est donc souvent difficile de trouver un traitement efficace et sans danger. Or, l’homéopathie à l’énorme avantage de permettre de se soigner naturellement, sans avoir à ingérer ou utiliser de médicaments de synthèse ou chimiques. Tout comme d’autres médecines alternatives, l’homéopathie permet de se soigner avec les plantes et leurs effets naturels. On utilise alors les extraits et principes actifs des plantes pour traiter des maladies, des symptômes et des pathologies. Grâce à son caractère naturel, cette médecine douce peut s’utiliser dans le cadre de la grossesse, et sans danger. Certains maux de la grossesse ne peuvent d’ailleurs être soulagés que par le pouvoir des plantes ! 

Avoir recours à une médecine douce sans effet secondaire 

Les médicaments classiques sont très souvent à l’origine d’effets secondaires, qui peuvent être aussi douloureux ou gênants que ceux qu’ils traitent. Les utiliser revient alors à prendre le risque de développer de nouveaux symptômes, qu’il faudra aussi traiter avec des médicaments. Ils peuvent donc nous faire entrer dans un cercle vicieux. Durant la grossesse, le mieux est de se passer de ces traitements chimiques autant que possible. Et d’y avoir recours uniquement en cas de nécessité absolue. L’homéopathie a l’immense avantage de ne provoquer aucun effet secondaire lorsqu’elle est utilisée à bon escient. Les femmes enceintes et les bébés peuvent tout à fait profiter de ses bienfaits sans craindre de développer de nouveaux symptômes !

Une médecine qui soigne en profondeur 

Les professionnels de santé qui utilisent l’homéopathie ne soignent pas seulement les symptômes ressentis par leurs patients. Ils cherchent aussi à comprendre de quelle façon ils se manifestent. Et éventuellement, à déceler la cause du problème pour mieux le traiter. Ainsi, les symptômes sont soignés par les principes actifs des plantes, mais d’autres conseils peuvent être apportés pour les éviter, les prévenir, ou les guérir. De plus, un traitement homéopathique a également l’avantage d’être facile à suivre. Quelques granules à avaler plusieurs fois par jour ou une dose entière à prendre une fois par semaine… Et c’est tout ! C’est une habitude facile à prendre durant la grossesse, notamment lorsqu’on commence à se montrer « tête en l’air ». 

bienfaits de l'homéopathie et grossesse

Homéopathie : pourquoi consulter un spécialiste ? 

L’homéopathie est une médecine douce d’un genre particulier, dans le sens où elle permet de traiter une personne de manière globale et personnalisée. Aussi, il est recommandé durant la grossesse de solliciter les conseils d’un médecin homéopathe ou d’une sage-femme spécialisée dans ce domaine. Durant cette consultation, le professionnel va vous questionner sur vos symptômes, vos habitudes de vie, votre hygiène de vie, votre état général… Et ce, de manière à s’assurer de ne pas passer à côté de quelque chose d’important. 

Avec vos réponses, le professionnel homéopathe va donc pouvoir vous proposer la meilleure approche homéopathique pour venir à bout de votre problème. Par exemple, on ne traite pas les nausées de la même manière si elles surviennent le matin ou le soir, au moment des repas ou entre ces derniers, ou s’ils sont accompagnés de hoquets… L’homéopathie est efficace lorsqu’elle est prodiguée de manière personnalisée et qu’elle tient compte de la personne dans la globalité. C’est pourquoi il est préférable de prendre conseil auprès d’un médecin, d’un pharmacien ou d’une sage-femme formées à l’homéopathie pour se soigner avec cette médecine douce.

L’homéopathie : une aide pour se préparer l’accouchement 

Si l’homéopathie peut aider les femmes enceintes à soulager les maux dont elles souffrent, elle a aussi l’énorme avantage de favoriser l’accouchement ! Il est tout à fait possible de profiter d’un traitement pour se préparer physiquement à l’accouchement. L’homéopathie peut être considérée comme une forme de préparation à la naissance, comme celles que proposent les sages-femmes : sophrologie, yoga, etc. Si l’homéopathie ne prétend pas pouvoir éviter les accouchements longs et difficiles, la prescription de certains traitements homéopathiques aide à préparer l’organisme à rassembler un maximum de bonnes conditions, afin de favoriser un accouchement physiologique. 

On peut avoir recours à l’homéopathie pour traiter le trac d’anticipation, qui touche les femmes dont l’accouchement approche à grands pas. Cette médecine douce peut aussi assouplir et préparer le col de l’utérus, tout en soulageant la future mère des angoisses de l’accouchement. Par ailleurs, au cours des quinze derniers jours de la grossesse, il est possible d’avoir recours à l’homéopathie pour soulager les petites contractions quotidiennes. Enfin, lorsqu’arrive le jour de l’accouchement, le faux travail (contractions inefficaces et douloureuses) peut être soulagé par l’homéopathie. De plus, un traitement spécifique peut aussi aider à accélérer le début de la dilatation lors du véritable travail. Et à l’inverse, il peut arrêter les contractions chez les femmes pour qui le moment d’accoucher n’est pas encore venu ! 

Homéopathie et grossesse : les questions fréquentes 

Voici les réponses aux questions les plus fréquemment posées au sujet de l’homéopathie en cours de grossesse. 

bienfaits de la médecine par les plantes

Puis-je pratiquer l’automédication avec l’homéopathie ?

Durant la grossesse, aucun traitement n’est anodin et il est toujours conseillé de consulter un médecin ou un spécialiste en cas de problème. Que ce soit avec l’homéopathie ou toute autre forme de médecine, il est déconseillé de pratiquer l’automédication durant la grossesse. Cependant, avec l’aide d’un homéopathe ou d’une sage-femme, vous pouvez concevoir votre petite trousse homéopathique pour être prête et soulager vos maux naturellement ! Nausées, vomissements, douleurs, fatigue, « coup de mou »… 

Les médicaments homéopathiques peuvent-ils s’associer à d’autres types de traitement ?

L’homéopathie est une médecine douce et naturelle, qu’il est tout à fait possible de prendre en complément d’un autre traitement médical. On peut associer ou compléter un traitement à l’aide de médicaments homéopathiques. Par exemple, la médecine par les plantes peut soulager les effets indésirables de médicaments classiques. On peut aussi l’associer à la phytothérapie ou l’aromathérapie. Attention, il faut tout de même éviter de combiner des médicaments sans avis médical ! Sachez également que les médicaments homéopathiques n’interagissent pas entre eux : ils s’associent simplement.

Existe-t-il des contre-indications à l’usage de l’homéopathie durant la grossesse ? 

L’homéopathie n’implique pas de toxicité ni d’effets secondaires. Cependant, les granules contiennent souvent du saccharose ou du lactose. Seules les personnes sensibles ou allergiques à ces substances devront éviter d’avoir recours aux produits de l’homéopathie. Par ailleurs, les solutions buvables ne sont pas toujours adaptées aux femmes enceintes, car elles peuvent contenir de l’alcool. Le professionnel de santé formé à l’homéopathie ne vous délivrera que des produits adaptés à la grossesse et à vos éventuelles allergies. Ce qui rend cette consultation d’autant plus importante. Hormis ces deux contre-indications, l’homéopathie reste une médecine alternative adaptée aux femmes enceintes et allaitantes, et même aux jeunes enfants. 

Ce qu’il faut retenir 

L’homéopathie est une médecine douce qui vient au secours de millions de futures mères à travers le monde. Elle permet de traiter la plupart des maux de la grossesse de manière naturelle, et sans provoquer d’effet secondaire. Pour profiter de l’ensemble de ses vertus, consultez un médecin homéopathe ou un professionnel de santé formé à cette médecine alternative.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici