Les meilleurs compléments alimentaires pour femmes enceintes et allaitantes

0
884
compléments alimentaires grossesse

Au cours de la grossesse et après la naissance de l’enfant, la mère doit toujours s’assurer d’avoir des apports nutritionnels suffisants pour couvrir ses besoins, ainsi que ceux de son bébé. Bien entendu, conserver une alimentation saine et équilibrée est essentiel lorsqu’on est enceinte, ou allaitante. Mais il arrive que l’on ait besoin d’un petit « coup de pouce ». Pour cela, les compléments alimentaires naturels restent la meilleure alternative possible. Généralement, les médecins prescrivent durant la grossesse de consommer des aliments ou bien des compléments riche en acide folique. Mais ces derniers ne sont pas les seulsà être préconisés dans ce cadre. Alors, quels sont les meilleurs compléments alimentaires pour femmes enceintes et allaitantes ? 

La spiruline 

Prendre des compléments alimentaires durant l’allaitement peut aider à améliorer la qualité nutritive du lait maternel, mais également à stimuler la lactation. Certains compléments aident également à renforcer les défenses immunitaires des bébés et leur apporter d’excellentes sources naturelles de nutriments. La spiruline est le complément alimentaire « anti-carences » par excellence. 

Une exceptionnelle source de fer

La spiruline est un superaliment très largement conseillé aux futures mères et aux jeunes mamans. Les bébés qu’elles portent et elles-mêmes peuvent profiter de ses bienfaits. La spiruline est une exceptionnelle source de nutriments, et notamment de fer. Durant la grossesse, les cas d’anémie ne sont malheureusement pas rares. Les médecins conseillent alors de prendre du fer sous la forme de comprimés ou de gélules pour y remédier. La spiruline peut être un complément alimentaire idéal dans ce cas de figure, notamment si elle est associée à une source de vitamine C. Le fer contenu dans la spiruline profite à l’enfant lors de la grossesse, mais aussi de l’allaitement. D’autres sels minéraux et oligo-éléments viennent enrichir la composition de la spiruline. Il s’agit notamment du calcium, qui est indispensable à la formation osseuse de l’enfant. 

Des vitamines à profusion 

En plus de constituer une très bonne source de fer, la spiruline vous permet de transmettre des vitamines et minéraux à votre enfant par le biais du liquide amniotique, ou de votre lait. Cette cyanobactérie contient des vitamines diverses, et notamment de la vitamine B9. Celle-ci est indispensable durant la grossesse : elle permet le bon développement de l’enfant (1). On y trouve aussi de la vitamine B12 ainsi que de la vitamine A. Cette dernière dispose d’un effet antioxydant considérable sur l’organisme, et participe au renfort du système immunitaire de l’enfant et de sa mère. Ces vitamines contribuent à améliorer la résistance de l’enfant face aux différentes affections et maladies, et jouent un rôle primordial au cours de son développement in utero, et de sa croissance. 

compléments alimentaires femme enceinte

Protéines et acides aminés 

Les mères qui consomment peu ou pas de viande peuvent trouver en la spiruline une grande alliée. En effet, cette cyanobactérie contient entre 65 et 70 % de protéines, ce qui en fait une très bonne alternative aux protéines animales. Dans ces protéines diverses se trouve un total de huit acides aminés différents, qu’il est possible de compléter avec d’autres sources de protéines végétales. Il s’agit par exemple des céréales, des légumineuses, des oléagineux, etc. Bien entendu, les mères peuvent toutes faire profiter à leur enfant d’une large diversité d’apports en protéines en variant les sources animales et végétales autant que possible. De plus, la spiruline se consomme très facilement sous la forme de comprimés à avaler, ou d’une poudre à ajouter aux préparations culinaires : yaourts, smoothies, etc. 

La gelée royale 

Renforcer le système immunitaire de l’enfant est possible grâce au contenu de notre alimentation. En effet, tout ce que l’on consomme durant la grossesse ou l’allaitement est irrémédiablement ingéré par l’enfant, d’une manière ou d’une autre. La gelée royale est une substance que l’on peut ingérer en tant que complément alimentaire durant la grossesse, mais aussi après, lorsqu’on allaite bébé. Et comme vous allez le voir, elle est l’un des éléments les plus intéressants de cette liste. 

Renforcer les défenses naturelles de bébé 

La gelée royale est l’un des meilleurs compléments alimentaires pour femmes enceintes et allaitantes qui soient, notamment en raison de ses effets sur l’immunité (2). Cette substance produite par les abeilles ouvrières est l’une des plus riches en nutriments du monde. Ses vertus nutritionnelles et médicinales sont connues partout à travers le monde. Elle apporte un gain de vitalité à la mère durant la grossesse, et permet à son organisme de se protéger des attaques extérieures. En préservant l’organisme de la mère, cette substance permet aussi de préserver celui de l’enfant. Mais au cours de l’allaitement, ce sont les défenses naturelles du bébé qui sont stimulées à travers la composition enrichie du lait maternel (3). 

Une source de nutriments hors du commun 

La gelée royale est très concentrée en principes actifs et en nutriments : vitamines, minéraux… On peut y trouver des vitamines plutôt rares telles que les vitamines PP et H, ainsi que des vitamines plus courantes du groupe B (B3, B5, B6). Des sels minéraux et oligo-éléments viennent enrichir cette composition : cuivre, sodium, silicium, potassium, phosphore, manganèse… Et cela ne s’arrête pas là ! Des acides gras essentiels, des acides aminés et des dizaines d’autres éléments complètent la composition hors du commun de la gelée royale. Les bébés en plein développement dans le ventre de leur mère ou ceux qui se nourrissent déjà au sein profitent ainsi de l’une des substances les plus intéressantes au monde d’un point de vue nutritionnel. La gelée royale est si concentrée qu’il suffit d’en consommer une très petite cuillère chaque matin, à jeun. 

compléments alimentaires femme enceinte

Les oméga-3

Notre corps a besoin d’acides gras essentiels pour fonctionner correctement. Et les bébés sont tout aussi concernés ! Au cours de la grossesse, ils les puisent dans l’alimentation de leur mère. Et lorsqu’ils tètent, ils profitent aussi des bienfaits de ces nutriments essentiels. Compléter son alimentation avec des oméga-3 est un moyen sûr d’apporter à bébé tout ce dont il a besoin pour bien grandir. 

Essentiels durant la grossesse…

Les vitamines, minéraux, acides gras essentiels et autres nutriments sont essentiels au bon développement du bébé durant la grossesse. Pour les femmes enceintes, il n’est pas toujours simple de s’assurer des apports suffisants, notamment en raison des maux courants (nausées, vomissements, etc.). Les compléments alimentaires sont là pour les aider ! Les oméga-3, que l’on trouve dans les avocats, les huiles végétales, les poissons gras ou les oléagineux sont bénéfiques pour la santé de la mère durant la grossesse. Mais ils sont avant tout essentiels aux enfants durant leur développement. Les EPA et DHA interviennent dans les processus de développement de l’enfant, de son cerveau, de ses yeux… En consommant des compléments alimentaires, il est aussi possible de renforcer les défenses immunitaires du bébé, et le préparer à résister aux maladies. 

… et pour la croissance !

Le lait maternel contient tous les acides gras oméga-3 nécessaires à l’enfant pour se développer correctement, et se nourrir. Ces derniers sont essentiels au bon développement neurologique de l’enfant. Les nourrissons qui profitent d’une supplémentation durant leur allaitement bénéficient généralement d’un excellent développement cognitif et sensoriel (4). Avec de l’huile de poisson ou tout autre complément alimentaire naturel, il est possible de faire le plein de bonnes matières grasses, qui sont essentielles au maintien de la santé de la mère et de son enfant. Les oméga-3 se consomment de différentes façons par le biais de l’alimentation, ainsi qu’en gélules à avaler. Cette solution est simple, rapide et pratique !

Le maca du Pérou 

On connaît les propriétés stimulantes du maca péruvien sur la libido et la fertilité. Mais il peut être intéressant de continuer à le consommer lorsque l’allaitement a démarré. En effet, il n’y a pas grand intérêt à consommer du maca du Pérou au cours de la grossesse. Mais tout est différent lors de l’allaitement. 

Enrichir la qualité du lait maternel 

Le maca du Pérou est une grande source de nutriments pour la jeune maman. En effet, l’accouchement est une épreuve très fatigante. Consommer du maca du Pérou aide le corps à retrouver plus vite de l’énergie. Pour profiter de ses bienfaits, il est possible de débuter une cure vers le terme de la grossesse. Ainsi, il fait profiter la maman et son enfant de ses qualités nutritionnelles hors du commun. Cette racine péruvienne contient notamment des antioxydants naturels (5), mais également des vitamines diverses : C, D, E, B1, B2, B12…

compléments alimentaires allaitement

Bien entendu, des minéraux sont présents en quantités intéressantes dans le maca du Pérou et se transmettent à travers le lait maternel. Au total, cette racine contient dix-neuf acides aminés, ainsi que des lipides, des glucides et des fibres ! Grâce au maca du Pérou, on peut favoriser la production d’un lait maternel riche et nourrissant pour son enfant. Et ce, dès la fin de la grossesse. 

Des propriétés galactogènes 

Si le maca du Pérou fait partie des meilleurs compléments alimentaires pour femmes enceintes et allaitantes, c’est aussi parce qu’il possède des propriétés galactogènes. En effet, il aide à réguler les hormones chez la femme enceinte au terme de sa grossesse, et à stimuler la lactation (6). Ainsi, la consommation de maca du Pérou permet de préparer le corps à la montée de lait qui a lieu quelques jours après la naissance de l’enfant. Mais aussi de soutenir la mère dans sa production de lait maternel au cours de l’allaitement. Le maca du Pérou vous fait profiter de ses bienfaits simplement. Il suffit de suivre des cures régulières de comprimés à avaler chaque jour. On y trouve de la poudre extraite de la racine péruvienne ! 

Les compléments alimentaires galactogènes 

Il existe des compléments alimentaires peu utiles durant la grossesse, mais qui révèlent leur potentiel au moment de l’allaitement. Il s’agit d’aliments et d’extraits de végétaux capables de stimuler la lactation grâce à des propriétés galactogènes spécifiques. Ils sont donc souvent conseillés dans le cadre de l’allaitement. Si ces solutions naturelles ne suffisent pas, sachez qu’il existe de nombreuses solutions pour pallier un allaitement difficile. 

Le fenugrec 

Le maca du Pérou n’est pas l’unique complément alimentaire capable de stimuler la lactation chez la femme allaitante. Le fenugrec peut lui aussi remplir ce rôle. D’ailleurs, les bienfaits du fenugrec lors de l’allaitement peuvent être considérables (7). Depuis des siècles, les femmes consomment du fenugrec pour enrichir la composition de leur lait maternel et renforcer leur immunité (ainsi que celle de leur bébé). Cette légumineuse contient en effet des nutriments intéressants pour la mère et son enfant : sels minéraux, vitamines diverses, etc. Mais ce que l’on sait moins, c’est qu’elles l’utilisent aussi pour stimuler la lactation. Et ce, dès l’accouchement ! 

Les aliments galactogènes 

Si vous souhaitez stimuler votre production de lait durant l’allaitement, certains aliments seront à privilégier. Parmi eux se trouvent le fenouil, le cumin, le basilic et l’air. Ces aliments sont de très puissants galactogènes naturels, qui aident les femmes allaitantes à réguler leur production de lait. Et à la stimuler lorsque celle-ci en a besoin. Il faut savoir qu’il existe aussi des tisanes capables de favoriser la lactation. Les plantes utilisées sont le chardon béni, l’ortie, l’anis, le galega et le houblon.

grossesse et allaitement

Bien choisir ses compléments alimentaires 

Durant la grossesse et l’allaitement, la femme doit redoubler de vigilance concernant son alimentation et les produits qu’elle ingère. Les compléments alimentaires ne dérogent pas à cette règle. Comme l’enfant « mange » ce que sa mère mange (grossesse et allaitement), il ne faut pas laisser de place au doute. N’hésitez jamais à vous faire conseiller par un professionnel de santé, par une association d’aide aux femmes allaitantes, ou par un spécialiste en allaitement. 

Lorsque vous choisissez un complément alimentaire, vérifiez plusieurs informations importantes : 

  • La provenance du produit : les végétaux et produits utilisés proviennent-ils de leurs régions d’origine ? 
  • Le mode de culture : votre produit est-il élaboré à partir d’ingrédients issus de l’agriculture biologique ? Fuyez les pesticides et les engrais chimiques autant que possible. 
  • Les contrôles de qualité : la qualité du produit est-elle contrôlée dans un laboratoire français ? Ici, il est préférable de se référer aux normes françaises et européennes, et de privilégier les contrôles effectués en France. 
  • Le processus de transformation : quels processus de transformation ont été utilisés ? Dans la mesure du possible, un produit doit être transformé de manière respectueuse et naturelle. Cela permet de préserver les nutriments présents dans la matière première. Et donc, son efficacité !

Ce qu’il faut retenir 

Durant la grossesse et l’allaitement, il est normal d’avoir des excès de fatigue, des difficultés à se nourrir correctement… Nous pouvons toutes avoir besoin d’un petit coup de main de mère Nature. Pour cela, nous avons la possibilité de consommer des compléments alimentaires naturels et adaptés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici