Les aliments autorisés et interdits durant la grossesse

0
995
Les aliments autorisés et interdits durant la grossesse

L’alimentation durant la grossesse est un sujet essentiel qu’il faut aborder avec chaque future mère. En effet, il ne suffit pas de manger équilibré pour mener une grossesse à son terme dans les meilleures conditions. Il faut aussi savoir éviter les aliments dangereux et potentiellement néfastes pour vous, ou pour votre bébé ! 

Les légumes, les fruits, les légumineuses, les oléagineux, les céréales… Tous ces aliments sont parfaitement autorisés et même conseillés durant la grossesse. Ils ne représentent pas de risque s’ils sont correctement lavés. En revanche, certaines familles d’aliments font l’objet de restrictions ou d’interdictions durant la grossesse : le poisson, la viande, le fromage, les fruits de mer… Ce sont elles qu’il faut détailler. 

Quels sont les aliments interdits durant la grossesse ? 

Avant de dresser la liste des aliments autorisés durant la grossesse (qui est heureusement plus longue que celle des interdits !), nous devons revenir ensemble sur les aliments interdits. Ces aliments font l’objet d’une interdiction essentiellement parce qu’ils représentent un risque pour la mère ou pour le bébé : parasite, bactérie, maladie… Ils peuvent être à l’origine de problèmes qu’il faut à tout prix éviter durant la grossesse. 

Nous avions déjà parlé de l’équilibre alimentaire durant la grossesse. En théorie, tout ce qui ne figure pas dans la liste des aliments interdits durant la grossesse est autorisé. Néanmoins, durant cette période de développement essentielle pour votre enfant, veillez à conserver une alimentation la plus saine et équilibrée possible. 

Les poissons et viandes crus ou mal cuits 

Les poissons crus (que l’on rencontre notamment sur les sushis) sont très dangereux durant la grossesse. Ils sont effectivement susceptibles d’être porteurs de la listeria, une bactérie responsable de la listériose. Cette maladie est bénigne pour la femme enceinte : elle présente des symptômes similaires à ceux de la grippe (1). Mais avant tout, elle peut être très néfaste pour le bébé, avec pour conséquences possibles un accouchement prématuré, des infections, un avortement spontané… (2). Il faut donc les éviter ! De plus, les poissons fumés sont considérés comme des poissons crus. Il ne faut pas en consommer durant la grossesse. 

Les aliments interdits durant la grossesse

Comme les poissons crus, la listeria peut aussi être présente dans les viandes crues. Il ne faut donc pas en consommer au cours de la grossesse. Viande bleue, viande saignante, tartare ou carpaccio sont à éviter au cours de cette période. De plus, ici, il existe encore un autre risque à prendre en compte : celui de développer la toxoplasmose, une maladie causée par un parasite (3). Pour ne courir aucun risque, il faut s’assurer de bien cuire la viande et le poisson : si l’aliment n’est pas bien cuit, abstenez-vous de le consommer, ou relancez sa cuisson !

Enfin, certaines espèces de poissons sont contaminées au méthylmercure, un métal lourd qui est présent dans l’environnement. Les poissons qu’il faut éviter dans ce cadre sont notamment les lamproies, les requins, les marlins, les sikis ainsi que les espadons. Fort heureusement, il ne s’agit pas des plus courants. 

Quels viandes et poissons peut-on manger ? 

Si vous souhaitez consommer du poisson et de la viande durant votre grossesse, assurez-vous de bien cuire chaque aliment. Au restaurant, faites part de votre grossesse à l’équipe et demandez une viande bien cuite. On considère un aliment comme bien cuit lorsque celui-ci est cuit à cœur. Dans ce cas, il n’existe pas d’interdit : vous pouvez consommer les viandes de votre choix. Il est d’ailleurs recommandé de varier les espèces pour conserver une alimentation équilibrée. Et si vous raffolez des sushis, optez pour leurs versions végétales à base d’avocat, de carottes, de concombres, de radis… En ce qui concerne les poissons, favorisez des espèces qui ne sont pas susceptibles de contenir des métaux lourds. Il s’agit souvent des poissons gras comme le saumon, la sardine, le hareng, le maquereau, le cabillaud, la roussette, le lieu, le merlan… 

La charcuterie 

Tout comme la viande, la charcuterie peut être porteuse de maladies dangereuses pour l’enfant. Ces produits contiennent souvent des parasites et des bactéries. D’autant qu’ils renferment aussi beaucoup de sel ! Si vous êtes immunisée contre la toxoplasmose, le risque est moins important ici. Vous pourrez consommer de la charcuterie dans une moindre mesure. Attention cependant aux produits susceptibles de transmettre la listériose tels que les pâtés, les rillettes, les produits en gelée ou le foie gras. Si vous n’êtes pas immunisée contre la toxoplasmose, il faudra attendre la fin de la grossesse avant de pouvoir manger de la charcuterie !

Quels produits de charcuterie manger ?

Seules les femmes bénéficiant d’une immunité contre la toxoplasmose peuvent consommer de la charcuterie durant la grossesse (attention tout de même à la prise de poids). Dans ce cas, vous pouvez opter pour des aliments dans des emballages sous vide. Cependant, ne consommez pas les produits à la coupe ou ceux qui se vendent sur le marché. Vous n’aurez aucune garantie quant à la fraîcheur et au mode de conservation des aliments. 

hygiène alimentaire grossesse

Les fromages 

Le fromage est un aliment sensible durant la grossesse. Certains produits sont susceptibles de vous transmettre la listériose ou la toxoplasmose. Parmi eux se trouvent les fromages non pasteurisés (et donc au lait cru) les fromages à pâte molle non pasteurisés ou à croûte fleurie ainsi que les fromages à pâte persillée. Ici, le risque est très important : mieux vaut faire preuve de prudence. Retrouvez ici le détail des fromages interdits et autorisés durant la grossesse. 

Quels fromages consommer durant la grossesse ? 

Les fromages sont des aliments potentiellement dangereux durant la grossesse. Mais ils ne le sont pas tous ! Vous pouvez consommer librement les fromages pasteurisés et les fromages à pâte dure. Attention cependant à maîtriser votre prise de poids au fil des semaines : beaucoup de fromages contiennent un haut pourcentage de matières grasses. 

Les œufs crus 

Les œufs crus sont totalement interdits durant la grossesse, en raison du risque de salmonellose (4) qu’ils représentent. Ayez toujours le réflexe de consulter la composition des aliments et des desserts que vous consommez. En effet, un dessert peut tout à fait cacher un œuf cru, à l’image de la mousse au chocolat ! Si vous souhaitez consommer des œufs, optez pour des œufs cuits, mais pas pour les œufs à la coque. Les protéines végétales sont de très bonnes alternatives aux viandes, poissons et œufs. N’hésitez pas à en consommer plus durant la grossesse. 

Les fruits de mer 

Durant neuf mois, privez-vous des fruits de mer, tout comme de poisson cru. En effet, les fruits de mer sont de potentiels porteurs de la listériose. Il est vraiment difficile d’éviter une intoxication avec les fruits de mer, mieux vaut donc s’en passer durant la grossesse. D’autant qu’il n’est pas toujours simple de s’assurer de la fraîcheur des fruits de mer : le risque d’intoxication est toujours présent. Et faites attention aux huîtres chaudes, elles sont encore crues !

L’alcool et le café

On ne considère pas l’alcool comme un aliment, mais comme une boisson. Néanmoins, il est important ici de rappeler qu’il ne faut surtout pas en consommer durant la grossesse ! Certaines pensent à tort que boire un verre de temps à autre durant la grossesse n’est en rien néfaste. Mais tout ce que vous ingérez est également « consommé » par votre bébé. Lorsqu’une mère boit, la fertilité de son enfant est mise en péril. D’autant que les conséquences peuvent être vraiment néfastes pour le bébé : retard de croissance, malformations, troubles du comportement, atteintes du système nerveux central… 

D’autre part, si le café (ou le thé) n’est pas strictement interdit durant la grossesse, il n’est vraiment pas conseillé. En effet, lorsqu’on les consomme à fortes doses, la caféine et la théine peuvent provoquer de la nervosité, des crampes, de la tachycardie ainsi que des troubles du sommeil. Tout ce qui n’est pas bon pour la future mère ne l’est pas non plus pour le bébé ! Misez sur les tisanes ou infusions, ainsi que sur le café décaféiné si vous ne pouvez pas vous en passer. 

Les aliments autorisés et interdits durant la grossesse

Les autres aliments à éviter durant la grossesse 

D’autres aliments sont susceptibles d’être dangereux durant la grossesse. Récemment, les édulcorants ont fait parler d’eux dans ce domaine, et notamment l’aspartame. Plusieurs études scientifiques l’accusent de favoriser les accouchements prématurés. Néanmoins, l’Agence française de sécurité des aliments en juin 2012 qu’ils n’étaient pas dangereux pour les femmes enceintes. Face au doute, il est toujours préférable de s’abstenir. 

Dans la même mesure, il est préférable de limiter les aliments à base de soja durant la grossesse. Et ce, en raison de leur teneur en phytoœstrogènes. Ces derniers sont souvent accusés d’être des perturbateurs endocriniens. Surveillez constamment le contenu de votre assiette durant la grossesse !

Les précautions alimentaires à prendre durant la grossesse 

Les femmes enceintes ne doivent pas seulement faire attention à la composition de leurs repas. En termes d’alimentation, quelques précautions sont à prendre. Elles portent sur la manipulation et la préparation des aliments. Quels sont les bons gestes à adopter ? 

Se laver les mains régulièrement

Il faut veiller à se laver les mains avant et après avoir manipulé de la viande crue ou du poisson cru (ainsi que les œufs et les crudités). Mais également après avoir jardiné ou touché des objets entrés en contact avec le sable ou la terre. Il faut aussi se laver les mains après avoir touché un animal ou être allée aux toilettes, ainsi qu’après avoir donné les soins aux enfants. Pour cela, utilisez du savon et pensez à nettoyer les ustensiles et le plan de travail après chaque utilisation. Et pour encore plus de sécurité, lavez-vous les mains régulièrement, dès que possible ou dès que vous y pensez. 

La préparation et la cuisson des aliments 

Prenez soin de bien cuire tous les produits d’origine animale que vous consommez : viandes, poissons, œufs… Une viande bien cuite n’est pas rouge ni rose à l’intérieur. S’il s’agit de restes, veillez à bien les réchauffer, de manière à ce qu’ils soient chauds uniformément, et notamment au cœur. Les fruits et légumes que vous consommez crus doivent impérativement être nettoyés à l’aide d’eau et de vinaigre, afin d’éliminer les éventuels germes et parasites. Ceux qui sont entrés en contact avec la terre sont les plus susceptibles d’être porteurs de parasites ou de bactéries. N’oubliez jamais de vous laver les mains après avoir touché des aliments crus ou sales. 

Les aliments autorisés durant la grossesse

La conservation des aliments 

Les aliments crus doivent systématiquement être séparés des aliments cuits. Les restes sont à placer au réfrigérateur après avoir refroidi. Rangez les produits frais ou congelés sans attendre et emballez tout ce qui peut l’être à l’aide de boîtes hermétiques. Les emballages en carton ne doivent pas se placer au frigo. Enfin, les germes peuvent se déplacer : il faut nettoyer régulièrement le réfrigérateur et éviter aux aliments d’entrer en contact les uns avec les autres. 

Les aliments dits « fragiles » sont à emballer et à placer dans une zone froide de votre réfrigérateur. Il s’agit des zones où la température se situe entre 0 et 4 °C. Les fruits et légumes peuvent se ranger dans leur bac habituel. Quant aux produits laitiers, ils sont à conserver entre 4 et 6 °C. N’hésitez pas à placer un thermomètre dans le réfrigérateur afin de surveiller régulièrement la température des aliments. Évitez également de trop charger l’appareil ! Enfin, pour éviter les risques d’intoxication alimentaire, respectez les dates limites de consommation des aliments et ne conservez pas les restes trop longtemps. 

Ce qu’il faut retenir 

Durant la grossesse, les aliments doivent être correctement lavés et bien cuits, notamment en ce qui concerne les produits d’origine animale. En suivant les recommandations précisées ci-dessus, vous réduisez considérablement le risque de contracter une maladie dangereuse telles que la salmonellose, la listériose et la toxoplasmose. Mais il faut aussi se méfier des potentielles intoxications alimentaires ! 

Si vous souhaitez également savoir, outre les aliments, quels sont les compléments alimentaires que vous pouvez consommer durant la grossesse, rendez vous ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici