Peut-on manger du fromage durant la grossesse ?

0
1121

La grossesse est une période assez spéciale, notamment en termes d’alimentation. La future mère doit prêter une grande attention à la composition de ses repas et éviter tous les aliments qui représentent un risque pour sa santé, ainsi que pour celle de son bébé. Le fromage fait partie des aliments à risque : ils peuvent nous transmettre des bactéries et des parasites, potentiellement dangereux pour les fœtus. Pour vous aider à y voir plus claire, voici tout ce qu’il faut savoir sur la consommation de fromage chez la femme enceinte.

Manger du fromage enceinte : quels sont les risques ? 

Au cours de la grossesse, le fromage peut représenter une source intéressante de calcium et de protéines indispensables à la constitution des os, des muscles, des ongles et des cheveux du bébé. Cet aliment favorise aussi la préservation du capital osseux de la mère, et lui permet de préparer son corps à l’allaitement. Il peut donc être bénéfique d’en consommer durant cette période. Cependant, tous les fromages ne sont pas sans risque pour la mère et son enfant : il faut prendre soin de bien les choisir. En effet, certains types de fromage sont à éviter durant les neuf mois qui composent la grossesse, en raison d’un risque de contamination à la listériose ou à la toxoplasmose.  

La listériose

Les femmes enceintes qui mangent du fromage s’exposent à deux risques principaux, qui sont aussi des maladies potentiellement mortelles pour le fœtus. La toxoplasmose et la listériose. La listériose est une maladie liée à la présence de la listéria dans les aliments, et notamment dans le fromage. Il s’agit d’une bactérie qui, ingérée au cours de la grossesse, peut avoir des effets très néfastes pour la mère, mais surtout pour son bébé.

manger du fromage enceinte

Les symptômes de la listériose sont semblables à ceux de la grippe (1). Ce qui la rend parfois difficile à détecter. Fièvre isolée et modérée, symptômes digestifs… En règle générale, les premiers signes se manifestent quelques semaines après l’exposition à la listéria. La maladie n’est pas dangereuse pour la mère, mais elle l’est énormément pour le fœtus. Si la bactérie parvient à dépasser la barrière du placenta, ses conséquences peuvent donc être terribles : infections, accouchement prématuré, avortement spontané… (2). Ici, le risque est important et bien réel : il ne faut pas le négliger.

La toxoplasmose

La toxoplasmose est une infection engendrée par la présence du toxoplasme : un parasite (3). On le trouve généralement dans les fromages au lait cru et à pâte molle et dans la terre. On peut aussi le trouver dans les excréments de chats et dans les viandes crus et mal cuites. Si cette maladie est sans danger pour la mère, elle peut l’être pour le bébé en particulier si la mère ne possède pas l’immunité.

Dans le cas d’une contamination à la toxoplasmose, les symptômes sont le plus souvent des maux de tête, de la fatigue, de la fièvre, les douleurs corporelles, des maux de tête ainsi que des ganglions enflés. On la confond d’ailleurs souvent avec la grippe. Si la maladie atteint le fœtus, elle peut engendrer des complications importantes pour la grossesse. Et de graves problèmes de santé pour le bébé.

En cas de contamination à la toxoplasmose, une prise en charge médicale peut considérablement limiter les risques pour le fœtus. Il faut donc consulter sans attendre dès l’apparition de symptômes grippaux.

Les fromages autorisés durant la grossesse

Tous les fromages ne représentent pas de risque pour la mère et son enfant. Le tout est de prendre soin de bien les choisir. Alors, quels sont les fromages que l’on peut manger quand on est enceinte et quels sont ceux qu’il faut éviter ?

Les fromages pasteurisés

Les femmes enceintes peuvent s’orienter vers les fromages au lait pasteurisé pour ne courir aucun risque de contamination. Il s’agit des fromages qui ont subi un processus de stérilisation précis. Le lait utilisé dans la fabrication des fromages a été chauffé à une température supérieure ou égale à 72 °C. La pasteurisation du lait et l’acidité qui découle de la fabrication du fromage permettent de limiter le développement des bactéries. Et des parasites.

manger du fromage enceinte

A priori, les femmes enceintes peuvent consommer tous les fromages (même à pâte molle) qui ont subi le processus de pasteurisation au cours de leur fabrication. Ces fromages à pâte molle pasteurisés sont la ricotta, le fromage frais, la mozzarella, les carrés de fromage, le mascarpone, le fromage de chèvre sans croûte fleurie, etc. Ils ont la particularité de ne pas avoir de croûte.

Les boissons probiotiques, les yaourts, les fromages frais, les crèmes fraîches et les faisselles sont autorisés durant la grossesse. Cependant, préférez-les toujours au lait cru.

Les fromages à pâte dure

Les fromages à pâte dure peuvent se consommer sans risque tout au long de la grossesse. Et même ceux qui n’ont pas subi de processus de pasteurisation. Dans ces fromages, on peut retrouver des traces de présence de la listéria, mais en quantités infimes, ce qui n’est pas jugé dangereux. Il s’agit des fromages difficiles à couper comme le gruyère, le comté, l’emmental, le cheddar, le parmesan, le gouda, l’édam… Ces fromages ne sont pas suffisamment humides pour permettre à la bactérie de s’y développer.

Les fromages à éviter durant la grossesse

Tous les fromages qui n’appartiennent pas aux catégories présentées ci-dessus sont à éviter au cours de la grossesse.

Les fromages non pasteurisés

Les femmes enceintes doivent éviter de consommer quatre types de fromages :

  • Les fromages à pâte persillée, comme le gorgonzola, le roquefort, le bleu d’Auvergne… Ce sont tous les fromages qui possèdent des traces de moisissures bleues.
  • Les fromages à pâte molle à croûte fleurie : coulommiers, certains fromages de chèvre comme le crottin de Chavignol… Ils se reconnaissent généralement par leur croûte qui possède un aspect de duvet blanc.
  • Fromages à pâte molle non pasteurisés : fromages de chèvre, fromages de brebis…
  • Fromages au lait cru : tous les fromages au lait cru doivent être évités dans la mesure du possible. Il s’agit du camembert (au lait cru), du Pont-l’Évêque, du maroilles, du chèvre (au lait cru), de l’emmental au lait cru, ou encore, du Mont-Dore. Ces fromages comportent tous la mention « lait cru » sur leur étiquette.

fromage et grossesse

Certains de ces fromages sont pasteurisés. Seulement, ils sont aussi très humides et moins acides que certains autres fromages. De ce fait, si le processus de pasteurisation peut éliminer la bactérie, les conditions de développement de cette dernière restent propices. Il est donc possible que les fromages soient contaminés par la suite.

La cuisson est un bon moyen d’éliminer les traces de la listéria. Mais dans ce cas, le fromage doit être cuit ou « brûlant », pas simplement fondu.

Les questions fréquentes à ce sujet

Voici des réponses utiles aux questions fréquemment posées au sujet de la consommation de fromage au cours de la grossesse : bons réflexes, cuisson…

J’ai mangé un fromage non autorisé, que dois-je faire ?

Dans ce cas de figure, l’attitude à adopter va essentiellement déprendre de l’apparition ou non des symptômes. Les femmes enceintes qui ont consommé un fromage présent dans la liste des aliments à éviter peuvent ne présenter aucun symptôme. Il faut donc se contenter d’observer les éventuels signes de contamination, qui apparaissent généralement dans les deux mois qui suivent.

Si vous ressentez des maux de tête, de la fièvre isolée ou tout autre symptôme au cours de cette période de deux mois, consultez sans attendre votre médecin en prenant soin de mentionner le fromage en question. Le généraliste (ou le gynécologue) pourra vous prescrire une prise de sang visant à détecter la présence éventuelle de la bactérie. Si elle est bien présente, la future mère devra prendre des antibiotiques spécifiques afin de limiter le risque de contamination du fœtus.

Quoi qu’il en soit, rassurez-vous. En France, le risque est très limité et les cas de contamination sont particulièrement rares.

Peut-on manger du fromage fondu durant la grossesse ?

Comme nous l’avons vu, la cuisson peut éliminer toute trace de la bactérie dans le fromage. Mais ici, le fromage ne doit pas être simplement fondu. Il doit être bien cuit (et à très haute température). Si le fromage ne vous semble pas suffisamment cuit, s’il est juste fondant, alors évitez de le consommer. De ce fait, autorisez-vous des raclettes, tartiflettes et autres plats similaires uniquement lorsqu’ils sont bien cuits, à plus de 72 °C, jusqu’à ce qu’il soit légèrement gratiné. Il doit aussi être brûlant de toute part, et non pas seulement en surface.

manger du fromage durant la grossesse

Quels sont les bons réflexes à adopter quand on mange du fromage enceinte ?

Le premier réflexe est de lire les étiquettes des produits, afin de vous assurer qu’il s’agit de fromages pasteurisés, et qu’ils ne contiennent pas de croûte fleurie. La mention « lait cru » apparaît toujours parmi la liste des ingrédients du fromage.

En cas de doute sur un produit, évitez de le consommer. Évitez aussi les fromages au lait cru, afin de limiter tout risque de contamination. Préférez les fromages au lait pasteurisé.

Par ailleurs, vous pouvez aussi éviter de consommer la croûte des fromages, qui recueille généralement la plupart des bactéries. Enfin, optez pour les produits à la coupe et préemballés, qui doivent être consommés assez rapidement.

Je préfère trouver d’autres sources de calcium, quelles sont-elles ?

Beaucoup de femmes choisissent de stopper leur consommation de fromage au cours de la grossesse, tout comme elles limitent considérablement la viande. Elles peuvent trouver du calcium et des protéines dans un grand nombre d’autres aliments. Si vous le souhaitez, vous pouvez vous faire accompagner d’un nutritionniste au cours de cette période particulière, afin de prendre de bonnes habitudes pour vous, et pour votre enfant.

Vous pouvez trouver du calcium dans d’autres aliments comme dans les légumes verts et secs, les légumineuses, les eaux minérales, les fruits à coque et les graines (amandes, noisettes…), les céréales, les épices et les poissons gras. Ces derniers sont aussi de très bonnes sources d’oméga-3. Enfin, sachez que l’on trouve aussi du calcium dans le pain complet et dans certains compléments alimentaires.

Ce qu’il faut retenir

Fromages et grossesse ne sont donc pas incompatibles. Il suffit de bien choisir ses fromages. En cas de doute sur un produit, ne le consommez pas. Au cours de la grossesse, mieux vaut prévenir que guérir ! Si des symptômes grippaux apparaissent, consultez sans attendre votre médecin ou gynécologue. Vous pourrez alors débuter un traitement adapté à la maladie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici