Préparation à la naissance : tout savoir pour accoucher sereinement

0
1140
se préparer pour l'accouchement

Toute femme enceinte peut profiter de séances de préparation à la naissance, si elle le souhaite. Ces séances sont prises en charge par l’Assurance maladie, afin d’être accessibles à toutes les femmes.

L’accouchement est un moment spécial, parfois difficile, qui suscite beaucoup de questions dans l’esprit des futurs parents. Il peut aussi être une source de peurs et d’angoisses, comme un moment attendu avec impatience. Après tout, c’est à cet instant que vous allez faire la rencontre de votre enfant ! Bien préparer ce moment est donc important. Voici ce qu’il faut savoir sur la préparation à la naissance, pour vivre un accouchement serein.

La préparation à la naissance ou à l’accouchement

La préparation à la naissance (ou « préparation à l’accouchement ») est une méthode classique, qui vise à informer les futurs parents. Déroulement de la grossesse, accouchement, accueil du bébé, soins, allaitement… Si ces séances concernent généralement les mamans, les papas sont tout à fait libres d’y assister avec elles !

Un entretien et plusieurs séances de préparation à la naissance

Les femmes enceintes peuvent bénéficier d’une prise en charge complète de sept séances, de quarante-cinq minutes chacune (au minimum). En début de grossesse, elles bénéficient aussi d’un entretien avec une sage-femme. Cet entretien est généralement appelé « entretien du quatrième mois ». Au cours de cet échange, les futurs parents peuvent exprimer leurs doutes, leurs attentes pour la naissance… Ils peuvent aussi poser leurs questions et obtenir des informations utiles sur le déroulement de la grossesse ainsi que sur le rôle des professionnels de santé, par exemple. Les séances sont toujours gratuites à l’hôpital. Elles sont payantes auprès des médecins et sages-femmes. Néanmoins, ces séances sont remboursées à 100 % si elles sont animées par des sages-femmes ou des médecins (sept séances maximum).

Il faut préciser ici que la préparation à la naissance n’est en rien obligatoire. Celles et ceux qui ne souhaitent pas y participer n’y sont pas contraints. Lors d’une première grossesse, la préparation à l’accouchement peut cependant s’avérer utile. C’est l’occasion d’en apprendre plus sur la parentalité, sur les droits sociaux, les bons comportements à adopter… Il ne s’agit pas simplement de choisir si oui ou non, l’accouchement se fera sous péridurale ! C’est une prestation complète qui vise à informer et à rassurer les futurs parents.

préparation à la naissance

Pourquoi choisir de suivre une préparation à la naissance ?

S’il s’agit de votre première grossesse, la préparation à la naissance permet de bien se préparer à cet événement inédit. Chaque accouchement est unique, mais certaines informations et techniques pourront vous aider à mieux vous y préparer. Bénéficier de l’accompagnement d’une sage-femme ou d’un professionnel de santé peut aussi vous permettre de poser vos questions et balayer vos angoisses.

Les femmes qui ont déjà vécu une ou plusieurs grossesses ont déjà fait l’expérience de l’accouchement. Elles sont donc plus sereines quant aux choix qu’elles font et à ce moment si unique. Cependant, cela ne les empêche pas de profiter elles aussi de ces séances gratuites, ne serait-ce que pour se rassurer et se détendre.

Les différentes méthodes proposées aux futurs parents leur permettent de choisir le cadre et les exercices qui les mettent à l’aise. Piscine, yoga, sophrologie, acupuncture… Il vous revient donc de choisir les séances de préparation à la naissance que vous souhaitez suivre. Elles ont toutes leurs propres avantages. Nous y reviendrons.

Halte aux idées reçues !

Lorsqu’on évoque les « séances de préparation à l’accouchement », beaucoup de personnes pensent qu’il s’agit de « cours d’accouchement ». Ce n’est pas du tout le cas. Chaque femme peut respirer, pousser et mettre un enfant au monde. Il ne s’agit pas non plus d’apprendre à contrôler la douleur. Mais plutôt de choisir un projet de naissance, d’être accompagnée dans ce moment et de préparer la rencontre avec son bébé. Ces séances permettent aussi de se préparer aux changements que l’arrivée d’un bébé provoque dans la famille et ses habitudes de vie.

Aujourd’hui, les professionnels de santé parlent plutôt de préparation à la parentalité ou à la naissance, pour éviter de porter à confusion. Et ces sessions sont adaptées aux mères et aux pères. Elles regroupent tous les processus affectifs et psychiques qui nous permettent de devenir parents. Et d’apprendre à répondre correctement aux besoins du bébé : vie psychique, vie affective et soins nourriciers. C’est un ensemble d’informations utiles à tout jeune parent. 

préparation à l'accouchement

Choisir sa méthode de préparation à la naissance

Il n’existe pas qu’une méthode de préparation à la naissance. Chaque femme peut choisir de suivre des séances « classiques », ou de favoriser d’autres méthodes. Il est possible de réaliser différentes séances et de dépasser les sept séances remboursées par l’Assurance maladie. Chaque séance supplémentaire est à votre charge. Voici les différentes méthodes proposées aux futurs parents.

La préparation à la naissance classique, informer et rassurer

Comme nous l’avons évoqué, la méthode classique vise essentiellement à apporter des informations utiles et pratiques aux parents. Les professionnels de santé répondent à toutes les questions que se posent les futurs parents sur la grossesse, la naissance (respiration à adopter, sortie du bébé) l’accueil du bébé, les soins, les risques, etc. Les papas sont les bienvenus à ces séances.

Les participants obtiennent alors des réponses professionnelles et justes à leurs doutes, leurs interrogations… Aujourd’hui, on parle beaucoup de « prophylaxie obstétricale », ou PPO. Les séances sont en grande partie composées d’une préparation théorique à l’accouchement. Les femmes sont amenées à mieux comprendre leur corps, leur anatomie et les changements qui s’opèrent durant la grossesse. Elles bénéficient aussi d’un accompagnement à l’allaitement.

Les sages-femmes apprennent par ailleurs aux futures mères à respirer correctement et profondément lors des contractions, afin de mieux les appréhender et faciliter l’expulsion du bébé. Elles peuvent également leur montrer les positions permettant de soulager les douleurs lombaires et dorsales, et leur livrer des conseils pertinents pour lutter contre les maux courants de la grossesse. Enfin, au cours de ces séances, les femmes sont informées sur le rôle de leur périnée et apprennent à le muscler (ce qui est important après la naissance de bébé).

Le yoga, relaxation et détente

La préparation à la naissance peut aussi se faire à l’aide de pratiques sportives douces, comme le yoga. C’est une activité parfaitement adaptée à la grossesse, qui peut même avoir de gros avantages. Grâce au yoga, vous pourrez apprendre à vous relaxer physiquement, mais aussi mentalement. Au cours de cette activité, les femmes apprennent à faire travailler leurs muscles de manière douce et agréable, et à écouter leur corps. Les exercices visent à assouplir et étirer le dos ainsi que le bassin, sans avoir à effectuer des efforts difficiles ou intenses. Quant aux postures, elles sont simples et adaptées à la grossesse. D’une certaine manière, elles aident à reconnaître le périnée et à le sentir, mais aussi à mieux supporter les contractions et à bien positionner le bassin.

Opter pour le yoga prénatal est un très bon moyen de préparer son corps à l’accouchement. Cette méthode l’assouplit, le renforce et nous aide à mieux le comprendre. Pour une préparation à la naissance réussie, de plus en plus de femmes optent pour la pratique douce et sereine du yoga.

préparation à l'accouchement

La sophrologie, visualiser l’accouchement  

L’objectif de la sophrologie est de faire prendre conscience de l’accouchement aux futures mamans. Elles sont invitées à le visualiser de manière positive et sereine, en prenant le temps de l’imaginer entièrement. Des premières contractions à l’expulsion de bébé, en passant par la rencontre avec ce dernier… Le jour J, vous aurez la sensation d’avoir déjà vécu ce moment avec sérénité et confort, ce qui vous permet de réduire vos peurs et vos angoisses. Le but de la sophrologie est donc de dédramatiser l’accouchement grâce à la relaxation mentale et physique.

La sage-femme va vous apprendre à le faire de manière progressive au cours des séances de préparation. À la maison, vous pourrez reproduire les exercices afin de gagner en confiance et en sérénité pour l’arrivée de bébé. Visualiser des images positives vous aidera à surmonter la douleur des contractions. Et papa peut en profiter pour se relaxer et appréhender ce moment avec sérénité.

La piscine, les bienfaits de l’eau

Celles qui aiment l’eau peuvent tout à fait choisir de réaliser des séances de préparation à la naissance à la piscine. Elles sont parfaites pour les femmes qui souhaitent poursuivre une activité sportive douce au cours de leur grossesse. Légèreté, bien-être et relaxation : voici le but de ces séances. La sage-femme qui vous accompagne vous montre alors les exercices à réaliser en douceur et tout en souplesse dans l’eau. Ils visent à vous faire travailler la position du bassin, le souffle… Et ce, notamment pour développer votre sangle abdominale et réduire les douleurs lombaires et dorsales.

D’autre part, la pression de l’eau peut être d’un grand soulagement pour les femmes enceintes qui souffrent de jambes lourdes, et celles dont la circulation sanguine n’est pas très bonne. Ces séances peuvent tout à fait s’accompagner d’un entraînement régulier en piscine.

préparation à l'accouchement

L’haptonomie, idéale pour les papas

L’haptonomie est une science affective qui permet d’établir un lien (une relation tactile avec le bébé) avant la naissance. Elle permet d’offrir à l’enfant une impression de sécurité, qui va l’aider dans son épanouissement et le développement de l’autonomie après la naissance. Au cours de ces séances, les parents stimulent le bébé, qui répond à ces stimulations. Progressivement, les parents développent une relation affective avec leur bébé in utero. Ces séances peuvent débuter lorsque la maman ressent les mouvements de bébé, et donc à partir du cinquième mois de grossesse.

De plus, l’haptonomie permet au papa de participer à l’accouchement en effectuant des pressions sur certaines zones de votre corps. Il pourra donc vous soulager et vous soutenir au moment de la naissance. Pour les spécialistes qui dispensent ces séances, l’haptonomie pourrait aussi permettre à la maman de guider son bébé au moment de l’accouchement. Et ce, grâce à cette relation instaurée durant les mois qui précèdent la naissance. L’haptonomie se poursuit après l’accouchement, pour une à trois séances avec bébé. Les parents apprennent alors les gestes qui rassurent leur enfant et l’apaisent.

Le chant prénatal, ludique et joyeux

Dotée d’un côté assez ludique, cette méthode de préparation à la naissance permet de vivre sa grossesse et son accouchement d’une manière différente. Le chant prénatal a pour vocation de créer des sons, qui ont un impact sur le corps. Les vocalises peuvent détendre les muscles les plus sollicités lors de la naissance : périnée, diaphragme, ceinture abdominale… Parmi elles, certaines permettent aussi de mieux contrôler le souffle. Chaque son influe sur une partie du corps. Par exemple, les sons graves aident le périnée et le bassin à se détendre, ce qui favorise la dilatation du col de l’utérus. Bébé peut lui aussi participer à ces séances : au cours de la grossesse, il devient sensible aux musiques et aux sons qu’il perçoit.

Le chant peut par ailleurs vous relaxer et vous aider à vous détendre dans la bonne humeur ! Travailler le souffle et la respiration est tout à fait possible avec cette méthode de préparation à la naissance. Néanmoins, celle-ci n’est pas conventionnée et se pratique généralement en complément.

se préparer pour l'accouchement

L’acupuncture pour préparer bébé

Certaines sages-femmes pratiquent l’acupuncture dans les dernières semaines de la grossesse. Ces séances peuvent aider à accoucher de manière plus rapide et plus sereine. L’acupuncture permet d’assouplir le col de l’utérus, de déclencher les contractions (lors du dépassement du terme) et d’aider bébé à prendre la bonne position pour un accouchement par voie basse. C’est une technique ancestrale et bénéfique, qui peut véritablement aider bébé à se retourner. Lors de l’échographie du huitième mois, on peut visualiser la position de bébé. S’il a la tête en haut, l’acupuncture peut l’aider à se retourner et à mieux se préparer pour un accouchement par voie basse. Le jour de l’accouchement, cette technique peut aussi aider la maman à se détendre, à soulager ses douleurs dorsales et à assouplir son périnée.

La fasciathérapie

Cette méthode est moins connue et uniquement pratiquée par des kinésithérapeutes. Elle vise à prodiguer des massages précis aux femmes enceintes, afin de remettre en place les fascias (membranes qui enveloppent les os, les muscles, les ligaments, les viscères, etc.). Et donc, de soulager différents maux : nausées, douleurs, migraines… La fasciathérapie approfondie permet par ailleurs de faciliter la prise de conscience du corps de la patiente, et ainsi que lui faire vivre une grossesse plus sereine.

Ce qu’il faut retenir

Les séances de préparation à la naissance ne sont pas obligatoires : chaque parent est libre de choisir ou non d’y participer. Tout comme il est libre de choisir les activités auxquelles il va s’adonner. Ces séances rassurent, informent et accompagnent les futurs parents dans le déroulement de la grossesse et l’accouchement. C’est pour cela qu’elles sont généralement conseillées lors d’une première grossesse. Sérénité, relaxation et information : voici les mots d’ordre d’une préparation à la naissance réussie !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici