Les vitamines indispensables pendant la grossesse

0
48
grossesse
En attendant bébé, il ne faut pas « manger pour deux » mais être attentive à son hygiène alimentaire. Les repas doivent être complets et équilibrés afin de fournir les calories et éléments essentiels pour vivre cette période sans la moindre carence vitaminique.

Des apports nutritifs sans excès

Les futures mamans ont tout intérêt à adopter de bonnes habitudes alimentaires dès le début de leur grossesse. Mieux vaut éviter la nourriture industrielle, transformée et les plats tout prêts, en général trop riches en graisses, sucres cachés et sel. Les produits frais sont à privilégier et dans la mesure du possible, il est recommandé de cuisiner ses repas soi-même. Les besoins énergétiques évoluent peu durant cette période si particulière : à peine 100 calories supplémentaires chaque trimestre. Cela équivaut à deux yaourts nature, sans sucre. Les aliments frais contiennent davantage de vitamines, précieux nutriments essentiels à l’équilibre biologique de toute future maman, ainsi que de son bébé. Un complément vitamine femme enceinte peut cependant être utile afin de subvenir à tous les besoins de l’organisme à ce niveau. Pendant la grossesse, l’hydratation est également primordiale : il faut consommer un litre et demi d’eau plate par jour au minimum. Les eaux gazeuses en bouteilles ne sont pas conseillées car elles contiennent trop de sodium et peuvent augmenter la tension artérielle. Les sodas trop sucrés sont à éviter aussi.

Des vitamines indispensables au quotidien

Alliée du tonus en général et protectrice du système immunitaire, la vitamine C a bien d’autres vertus. Elle facilite l’absorption du fer, capital pour fabriquer l’hémoglobine et indispensable également à la création des cartilages. Des comprimés à croquer ou effervescents fournissent l’apport quotidien nécessaire. La vitamine C se trouve au naturel dans de nombreux fruits frais, notamment dans les agrumes, oranges, citrons mais aussi les kiwis que l’on peut consommer au petit-déjeuner. La vitamine D est également incontournable pour les femmes enceintes. Grâce à elle, le calcium peut se fixer sur les os. C’est le soleil qui permet de la synthétiser. Sans cette exposition naturelle, une supplémentation est nécessaire lors des deux derniers mois de la grossesse. Toutefois, un excès de vitamines est déconseillé par l’ANSES (agence nationale de la sécurité sanitaire), surtout en ce qui concerne la vitamine D. Il faut éviter de multiplier les sources pour cet apport sans contrôle médical, analyses biologiques à l’appui. Outre les vitamines C et D, d’autres nutriments s’avèrent précieux pour rester en bonne santé : les sels minéraux ont aussi leur importance.

Des besoins très bien couverts

La vitamine B6 est capitale afin d’assurer au système nerveux et à la peau un bon développement. Pour profiter de ses bienfaits, il faut ajouter à ses menus des légumes secs, haricots ou lentilles ainsi que du foie. Pour le métabolisme des lipides, la vitamine A fournit l’aide qu’il faut. Elle entretient et améliore aussi la vue. Les poissons gras comme le thon, le maquereau ou la sardine sont parfaits pour consommer de la vitamine A de manière agréable. Le fœtus a également besoin de vitamine B9. Elle participe au bon développement de son tube neural. On la trouve en quantité intéressante dans les légumes verts et certains fruits secs du type amandes ou noix. Dans ces graines, on trouve aussi du fer, tout comme dans la viande rouge et les abats ou le germe de blé. Il est essentiel d’en consommer pour éviter l’anémie, du côté du bébé et de sa maman. Cette dernière a besoin de 40 mg de fer par jour. Heureusement, il y en a aussi dans le chocolat, à savourer avec modération cependant !

De bonnes habitudes au quotidien

Suivre un rythme régulier pour ses repas est un excellent réflexe à prendre lorsque l’on est enceinte. Cette pratique s’avère bénéfique pour le bébé comme pour la future maman. Mieux vaut fractionner son apport énergétique quotidien en quatre repas : petit-déjeuner, déjeuner, goûter et dîner. En cas de nausées matinales, une collation en milieu de matinée peut remplacer le petit-déjeuner. C’est le bon moment pour prendre une dose de vitamine grossesse, sous forme naturelle avec des aliments qui en recèlent ou bien en optant pour des comprimés. Les grignotages sont à proscrire, autant que possible, car ils peuvent faire monter le taux d’insuline et générer de la fatigue. S’il est important de ne pas avoir un apport énergétique excessif, il faut également veiller à ne pas faire de régime restrictif. Une diète trop sévère serait néfaste au bon développement du bébé. L’équilibre consiste à éviter les aliments trop sucrés, les pâtisseries, la confiture et même le miel. Les futures mamans ayant un IMC (indice de masse corporelle) considéré comme normal (inférieur à 18,5) ne doivent pas prendre plus de 16 kg durant leur grossesse.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici